Radiesthésie

La radiesthésie est un procédé de détection fondé sur la sensibilité des êtres vivants à certaines radiations qu’émettraient différents corps. Elle permettrait de localiser des sources, retrouver un objet perdu, un trésor ou une personne disparue, établir un diagnostic médical, déterminer la profondeur d’un puits, etc.

On doit le mot « radiesthésie » (du latin radius, « rayon » et du grec aisthêsis, « sensibilité ») aux abbés Bouly et Bayard 1. La radiesthésie est, selon la définition de l’abbé Bouly, la croyance en la faculté d’exercer cette sensibilité pour découvrir, grâce au pendule ou à la baguette, ce qui est caché aux facultés normales mais dont l’existence est réelle ou imaginaire.

Ce procédé divinatoire était anciennement appelé rhabdomancie (du grec rhabdos, « bâton » et manteia, « divination », technique utilisant la baguette de coudrier) ou encore sourcellerie.

Les accessoires les plus courants du radiesthésiste sont :

  • le pendule (masse pesante quelconque mais symétrique et suspendue à un fil souple) ; cet objet est parfois creux de façon à pouvoir y placer des échantillons « témoins » (voir ci-dessous). Le pendule du Professeur Tournesol détient une réputation célèbre : il indique toujours « un peu plus à l’ouest ».
  • la baguette, est constituée de deux branches en matière flexible d’environ trente centimètres de long, reliées à une extrémité. Elle sert le plus souvent à la recherche de sources, mais peut tout aussi bien servir en matière de radiesthésie médicale. Autrefois, la baguette était taillée dans une branche de noisetier.
  • l’antenne de Lecher ; elle est inspirée de l’invention d’Ernst Lecher (les « fils de Lecher ») et a l’avantage, non seulement de pouvoir tester (réception), mais aussi d’émettre[réf. nécessaire] ;
  • les témoins servent de support psychique, mais ils n’ont rien d’indispensable. Ils peuvent aider à mobiliser les connaissances relatives à l’objet de la recherche.

source : Wikipédia

Comments