Digipuncture

La digipuncture (ou manupuncture) est une technique de guérison d’origine chinoise, qui consiste à presser du bout des doigts (et même parfois des orteils) certains points à la surface de la peau pour stimuler les capacités naturelles d’auto-guérison du corps humain. Sous la pression, ces points (appelés points méridiens dans la médecine traditionnelle chinoise), relâchent la tension musculaire, améliorent la circulation sanguine et renforcent l’énergie vitale du corps (appelée qi) pour favoriser la guérison.

Les douze méridiens (jingluo) sont répartis de façon symétrique dans de chaque côté du corps, sur la face avant et sur le dos. La circulation des méridiens se fait sur les côtés intérieurs ou extérieurs des membres supérieurs ou des membres inférieurs. De fait, chaque méridien exerce une action sur un organe ou sur un viscère. Ces caractéristiques se retrouvent dans les noms des méridiens qui se déclinent au travers de trois éléments : leur position shou (main) ou zu (pied),  leur orientation énergétique (yin ou yang) et le nom de l’organe ou viscère auquel il se réfère.

La digipuncture peut soulager les maux de tête, les troubles oculaires, les problèmes de sinus, les torticolis, les maux de dos, l’arthrite, les douleurs musculaires, la tension liée au stress, les ulcères, les règles douloureuses, les douleurs lombaires, la constipation, les indigestions. Elle peut aussi, en favorisant la sécrétion d’endorphine, cette substance chimique qui soulage la douleur, atténuer l’anxiété et améliorer la qualité du sommeil. D’une manière générale, elle aide à redonner au corps son équilibre, le rend plus résistant et favorise sa bonne santé. Elle se pratique sur une simple table de massage chez un praticien formé spécifiquement à ses techniques.

De manière intéressante, la digipuncture considère que les symptômes locaux sont l’expression de la souffrance du corps tout entier, causée par le passage d’énergies négatives. Ainsi, le fait de rediriger l’énergie corporelle vers ces points ne permet pas seulement d’atténuer la douleur, cela rend aussi aux organes (même internes) leur bon fonctionnement.

 

source : www.mon-naturopathe.com

Comments