LE BLOG DU GNOMA SNAMAP

Toutes les informations sur les médecines alternatives

Les soins énergétiques et leur place dans la santé

Dans les temps anciens, les Maîtres guérisseurs énergéticiens, liaient la maladie à notre façon de vivre, de penser, de nous comporter, de parler… pour en résoudre les problèmes. Tous ces soins énergétiques prodigués de différentes façons par ces Maîtres enseignants étaient donnés en conscience « je suis » pour aider à changer nos actions, notre état d’être, pour que notre corps-esprit retrouve son équilibre naturel intérieur, extérieur. L’énergie étant parallèle et contributoire à la matière, les grands initiés le savaient et s’en servaient pour rééquilibrer le corps physique, le psychique et les corps énergétiques. ( Mettre le mental au service de l’Esprit)

De nos jours nous attribuons la maladie soit à la malbouffe, à la mauvaise hygiène de vie, à la pollution… et de ce fait, on nous attribue toujours des médicaments, des potions… sans chercher la cause exacte de tous ces désagréments corporels et psychiques… on s’arrête au pourquoi « extérieur », mais pas au pourquoi lié à nos comportements : deux personnes mangeant une même nourriture polluée ne développeront pas forcément une maladie, pas forcément la même maladie… alors pourquoi ?

La pollution, c’est la partie de l’iceberg visible, mais la réponse « mal-à-dit » », elle, est plus subtile, elle tient à ce que l’on est à l’intérieur, elle est une des manières de notre corps de nous parler, c’est la partie cachée de l’iceberg, la partie énergétique qui est oubliée et inexistante pour la médecine officielle. S’il y a carence énergétique, l’équilibre intérieur-extérieur est bancal et les soins appliqués sont à moitiés prodigués, comme un plâtre sur une jambe de bois. Le sacré « qui est la subtilité de l’énergie » est indissociable de la matière, ils sont tributaires l’un de l’autre pour le bon fonctionnement de l’équilibre du corps, et des corps subtils. (Les médecines douces et énergétiques ramènent la tradition

La question est :

Où se trouve notre équilibre intérieur-extérieur ? Si nous négligeons le plus important, trouver la source du déséquilibre qui est le déterminant de la cause du problème, nous emprunterons des routes tordues, qui ne feront que compenser ce déséquilibre, sans jamais le rétablir vraiment. Le côté pratique de l’approche matière de la médecine officielle est toujours efficace pour aider la personne, ce qui est très bien et consciencieux de sa part, et a l’avantage de soulager rapidement, tout du moins dans un premier temps. Mais que fait-on du côté déclencheur qui est négligé, « le déclencheur est la cause de tout problème », oublier la vraie cause du problème, qui n’est du coup pas corrigé, revient à masquer le pourquoi : le corps a parlé, pour exprimer une urgence de l’âme, et on le fait taire, on ne l’écoute pas. (Symbolique du corps, côté droit, gauche…)

Il est illusoire de ne pas associer la matière et le sacré dans les soins

 Il est illusoire de vouloir faire disparaitre une maladie si l’on ne comprend pas ce qui se cache derrière, au niveau symbolique et sacré, les messages que nous transmettent notre corps et notre âme. Tout problème est lié à un comportement, une situation de notre vie qui au lieu de s’inscrire comme une leçon de vie parmi toutes celles que nous sommes venus apprendre, s’inscrit comme une « attaque », une blessure. L’âme nous dit alors qu’il ne faut pas délaisser ce nœud, il devient pour nous une alerte, un changement que nous devons faire et appliquer dans notre vie quotidienne. Ces alertes sont une sorte « d’aubaine » pour nous faire comprendre que nous ne sommes pas sur le bon chemin d’évolution. Le corps est le livre sur lequel s’inscrit notre état d’être, nos pensées, notre verbe, nos créations, nos comportements…, et l’âme est le correcteur, elle pointe les erreurs et le corps réagit pour nous faire comprendre que nous devons changer notre façon d’être. Le corps est le thermomètre de notre évolution.

Les soins énergétiques s’adressent à la cause du problème et non pas aux manifestations corporelles pour résoudre et trouver la solution. Cela inclue une approche énergétique en symbiose avec la personne, son âme, la sienne, et le monde spirituel pour avoir une lecture saine et complète de la situation. Travailler en conscience avec les mondes intérieurs aide beaucoup à comprendre et mettre un mot, une vision sur la solution à venir. Travailler en conscience c’est s’unir au monde parallèle quand on fait des soins, se laisser guider et porter par la lumière. Il faut s’ouvrir aux autres dimensions qui sont en nous et autour de nous, faire l’unification des mondes parallèles avec les êtres supérieurs qui nous guident. (Apprendre à l’école Universelle céleste)

Les deux, le travail sur la matière et le travail énergétique ne sont pas dissociables mais complémentaires au bon fonctionnement du corps et de sa santé. Tout est lié à cette complicité de ces deux mondes, matière et énergie pour comprendre et faire que le corps et l’esprit réagissent ensembles et se rétablissent. (Le travail de l’énergie)

Le travail énergétique est un procédé sacré et intérieur, complet, pour comprendre le pourquoi du comment du problème à résoudre. Il n’est jamais statique mais en mouvement perpétuel pour évoluer, changer, s’adapter, vivre. Cela ne se fait pas avec le mental ou l’intellect, ni avec des livres. Il est intérieur en nous pour voir les choses subtiles apparaître et les comprendre sur un plan d’évolution. C’est un travail de tous les jours sur soi en conscience en étant Unifié au Tout, à la source. (L’Esprit du nouveau monde)

Le travail de la matière et de l’énergie forme une famille unie, complémentaire en nous et forme l’UNITE. Il ne faut pas oublier que la matière est de l’énergie condensée maniable en esprit.

Pouvoir compléter les médecines officielles en France avec une médecine douce et naturelle permettrait une complémentarité pour équilibrer le corps et l’esprit, comme cela se pratique dans beaucoup de pays dans le monde qui unissent les deux, car ils ont su garder leurs traditions. Si l’un est laissé au détriment de l’autre, tout est faussé et superficiel. Le problème alors s’accumule dans nos mémoires, se met en suspens pendant un certain temps, et revient en cycle dans notre vie et nos vies successives, tant que l’on n’aura pas compris la cause, l’élément déclencheur.

Heureusement, peu à peu, les soins traditionnels énergétiques reviennent en ces temps de changement où les scandales pharmaceutiques sont mis au grand jour après des décennies de mainmise totale sur la santé. Beaucoup commencent à se rendre compte que leur santé leur appartient, et qu’ils ont le droit de l’entretenir en accord avec leurs convictions. (Rôle des magnétiseurs énergéticiens)

L’évolution du monde permet ce changement de consciences et le monde naturel revient au grand galop. Retrouvons la complémentarité de ces deux applications matière et sacrée, le corps et L’ESPRIT sans négliger ni l’un ni l’autre. Mettons en place ce procédé où la médecine officielle s’unit à la médecine sacrée, l’énergie. Les deux sont complémentaires et indissociables à un équilibre intérieur et extérieur.

Ouvrons nos consciences à ces mondes là ou tout n’est qu’énergie, vibration. Le monde ne s’en portera que mieux et l’évolution sur Terre s’ouvrira à une autre émergence de lumière énergétique qui est et qui devient indispensable à chacun. (Pourquoi partager et diffuser des écrits sacrés ?)

Source : Alain Jean -enseignant thérapeute (les liens sont dans le texte)

Francesca : https://medecinehistorique.wordpress.com/

Comments

Laisser un commentaire