LE BLOG DU GNOMA SNAMAP

Toutes les informations sur les médecines alternatives

Petit clin d’œil à l’histoire !

Voici l’extrait amusant d’un article paru dans un journal malgache, « Le Phare de Marunca », le 26 juillet 1924. Cette chronique pamphlétaire appelée simplement « les guérisseurs » est semble t’il reprise d’un article antérieurement publié dans le « Petit Marseillais ». Nous vous en livrons ici un condensé :

« Guérisseur improvisé et ne sachant pas le premier mot de la science sociale, je me suis fait fort, à la seule autorité de mon aplomb, de redresser les impôts bossus, de rendre l’agilité au budget paralysé. Qu’’importe si, ayant abusé de la crédulité des électeurs, le rebouteux estropie son pays ; nulle loi ne châtie l’incompétence parlementaire ; il y en a une qui condamne s’il on administre une purge sans l’autorisation de la Faculté, il y en a point qui réprime le sabotage de la vie nationale.

Vous dites que les conséquences de l’exercice illégal de la médecine ne sont pas comparables à celles de l’exercice maladroit ou stupide du mandat législatif ? En effet elles sont pires. Il est rare en effet qu’un guérisseur sans diplôme tue son malade ; mais nous avons vu, dans la législature de 1914, des rebouteux parlementaires dont l’empirisme fit massacrer nos troupes et laissa nos armées sans matériel. Pensez vous qu’il ne soit pas inquiétant de les voir revenir ? »

Les temps sont bien les seuls qui changent ! Plus de quatre vingt dix ans après avoir été publié, cet article trouverait parfaitement sa place au cœur de l’actualité, non ?

Source Gallica BNF

Comments

Laisser un commentaire