Le Gnoma

En 1949, le docteur Charles CLAOUE, chirurgien, président du CEBEM (Centre d’Etudes Biologiques et Médicales), décide avec Charles de SAINT SAVIN, magnétiseur, de regrouper les guérisseurs de France. Le Groupement national pour l’Organisation de la Médecine Auxiliaire a été créé en 1950 et déclaré Association loi de 1901 à la Préfecture de paris, le 27 décembre 1951. Il est devenu le Groupement National pour l’Organisation des Médecines Alternatives (GNOMA), le 8 octobre 1993.

Sous la dénomination de « GROUPEMENT NATIONAL POUR L’ORGANISATION DES MEDECINES ALTERNATIVES (G.N.O.M.A.) », il est formé une Association déclarée régie par la loi du 1er Juillet 1901 et par les dispositions suivantes entre les praticiens en thérapeutiques naturelles, tels que les magnétiseurs, les guérisseurs et les tradipraticiens, titulaires ou non d’un diplôme reconnu en France ou /et dans l’Union Européenne, et toute personne physique ou morale s’intéressant à cette méthode alternative et à la situation de ses thérapeutes, ayant adhéré aux présents statuts ainsi qu’au règlement  intérieur  et  au code de déontologie.

Le mot « Médecines » est à prendre dans le sens « variétés des approches thérapeutiques naturelles »  et non  en concurrence avec  le mot « Médecine » exclusivité  du corps médical.

Le GROUPEMENT NATIONAL POUR L’ORGANISATION DES MEDECINES ALTERNATIVES a pour but notamment :

  • De convaincre les pouvoirs publics de l’efficacité des méthodes alternatives et particulièrement le magnétisme, pour le mieux être, d’obtenir la reconnaissance de leur exercice et d’adapter en conséquence le code de la santé publique
  • De soumettre  aux autorités  habilitées  les moyens  d’apporter et de restituer  le mieux-être aux personnes qui en ont le besoin, par le recours au magnétisme et aux pratiques traditionnelles  et/ou naturelles dont ils réclament le libre exercice.
  • D’assurer la représentation et les intérêts des dits praticiens  auprès des pouvoirs publics et des médias.
  • D’assurer la liaison entre tous les adhérents pour faire prévaloir la politique définie par l’Assemblée Générale, de permettre au malade de choisir lui-même thérapeutiques et praticiens, de favoriser les relations de sympathie et d’amitié entre les membres, et d’accroître leur solidarité.
  • De diffuser leurs travaux et leurs recherches.

La zone d’activités du GROUPEMENT NATIONAL POUR L’ORGANISATION DES MEDECINES ALTERNATIVES s’étend à la France, à l’ensemble de l’union Européenne, à la Francophonie et à tous les ressortissants requérant ses services.

Le GNOMA s’est doté d’un code de déontologie et d’une charte que chaque adhérent s’engage à respecter. Ces deux documents sont consultables sur notre site internet